Gâteau à la patate douce et au sirop d’érable (crashTest)

gateau_erable_patate_douceCe gâteau fait partie de la série des gâteaux du dimanche, vous savez les gâteaux que l’on fait le dimanche soir pour en manger un petit bout chaque jour de la semaine. La série avait été initiée par le fameux carrot cake trouvé sur marmiton. Cette semaine, on a décidé de rester dans la veine des gâteaux aux légumes avec un gâteau à la patate douce et au sirop d’érable. En effet, grâce à ses saveurs douces et sucrées, la patate douce s’accommode très bien en dessert et on a trouvé une recette que l’on avait hâte de tester sur Le Grand livre Marabout de la pâtisserie facile[1]

[1] Collectif, Le Grand livre Marabout de la pâtisserie facile (Marabout, 2014).

RESULTAT DU CRASH TEST : Grande réussite !

  • Note générale[2]: 7,7/10
  • Aspect esthétique : 7/10
  • Goût: 8/10
  • Difficulté : 1/5
  • Temps passé : 25 minutes environ (plus 35 minutes de cuisson)

[2] La note générale est calculée en appliquant un coefficient 2/3 pour le goût (c’est tout de même le plus important au final) et 1/3 pour l’esthétique.

Liste de course Matériel nécessaire
Pour le gâteau :

  • 300g de patates douces
  • 250g de beurre
  • 2 œufs
  • 165g de sucre roux ou blanc
  • 60 mL de sirop d’érable
  • 300g de farine
  • 1,5 sachet de levure chimique
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • 1 cuillère à café rase de cannelle*
  • 125 mL de lait fermenté (ou lait ribo)** ou de crème fraiche liquide (cf commentaire)

* Il est possible de la remplacer par 1 cuillère à café rase de mélange 4 épices

** Le lait fermenté se trouve généralement avec le lait frais, au rayon frais du supermarché.

Pour la décoration :

  • 60g de noix de pécan
  • 220g de sucre en poudre
  • 40g de chocolat noir pâtissier
  • Moule à gâteau de la forme que vous désirez
  • 1 grand saladier
  • Un batteur électrique ou à défaut de gros muscles

Explications

Le gâteau

Ingrédients :

  • 300g de patates douces
  • 250g de beurre
  • 2 œufs
  • 165g de sucre roux ou blanc
  • 60 mL de sirop d’érable`
  • 300g de farine
  • 1,5 sachet de levure chimique
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • 1 cuillère à café rase de cannelle ou autre épice de votre choix
  • 125 mL de lait fermenté (ou lait ribo) ou de crème fraiche liquide (cf commentaire)

Préparation :

1. Préchauffer le four à 180°C (thermostat 6).
2. Beurrer et fariner votre moule (ou disposer du papier sulfurisé sur le fond et sur les côtés).
3. Eplucher les patates douces, les couper en morceaux et les faire cuire à la cocotte-minute pendant 10 minutes à partir du moment où la soupape a commencé à relâcher la vapeur[3].
4. Pendant que les patates cuisent, mélanger le beurre, le sucre, le sucre vanillé et le sirop d’érable à l’aide d’un batteur électrique jusqu’à ce que le mélange soit bien homogène.
5. Incorporer les œufs un à un dans le mélange.
6. Une fois les patates douces cuites, les transformer en purée en les écrasant à la fourchette ou en utilisant un mixeur.
7. Ajouter les patates douces préalablement réduites en purée, la levure, la farine, les épices et le lait fermenté.
8. Mélanger le tout jusqu’à obtention d’une pâte lisse.
9. Ajouter la farine et la levure et mélanger le tout jusqu’à obtention d’une pâte lisse.
Répartir la préparation dans le moule.
10. Enfourner 35 minutes à four à 180°C (th 6). (Piquer à l’aide d’une pointe de couteau pour vérifier que le gâteau est cuit. Si la pointe du couteau ressort sèche, c’est que c’est bon).
11. Laisser reposer le gâteau 10 minutes avant de le démouler et de le laisser refroidir.

[3] Vous pouvez les faire cuire dans une casserole classique immergées dans l’eau mais ça prendra plus de temps. Il est possible de vérifier la cuisson des patates douces à l’aide d’une pointe de couteau. Si elle s’enfonce facilement c’est qu’elles sont cuites.

Commentaires :

Nous avons respecté la recette en ajoutant du lait fermenté (connu aussi sous le nom de lait ribo). Nous ne sommes pas sûr que cela apporte énormément de chose d’un point de vu gustatif. Nous pensons donc qu’il est tout à fait possible de le remplacer par de la crème fraiche liquide. Tout du moins si vous voulez vraiment utiliser du lait fermenté, sachez que généralement on le trouve avec le lait frais dans le rayon frais du supermarché.

Dans la recette originale, le gâteau était recouvert d’un glaçage au cream cheese. Comme nous ne sommes pas fan de ce genre de glaçage, nous avons zappé cette étape pour passer directement à l’étape de la décoration.

La décoration

Comme d’habitude, pour cette étape vous pouvez laisser libre cours à votre imagination. Nous, nous avons décoré notre gâteau à l’aide de noix de pécan caramélisées, de brisures de caramel et d’éclats de chocolat.

Ingrédients :

  • 60g de noix de pécan
  • 220g de sucre en poudre
  • 40g de chocolat noir pâtissier

Préparation :

Eclats de chocolats :

1. Faire fondre le chocolat noir au bain-marie ou micro-onde.
2. Verser le chocolat fondu sur une feuille de papier sulfurisé et recouvrir d’une deuxième feuille de la même taille.
3. Etaler le chocolat à l’épaisseur voulue à l’aide d’un rouleau à pâtisserie et laisser durcir à température ambiante.
4. Lorsque la plaque est dure, la décoller du papier sulfurisé et faites des éclats en la découpant à la main ou au couteau au choix.

Noix de pécan caramélisées et brisures de caramel :

5. Faire chauffer le sucre et l’eau dans une casserole à feu vif. Avant ébullition, remuer pour dissoudre le sucre dans l’eau.
6. Une fois le sucre dissout, arrêter de remuer, porter à ébullition et laisser prendre au caramel une jolie couleur dorée.
7. Retirer du feu et ajouter les noix de pécan en les enrobant bien de caramel.
8. Retirer les noix de pécan à l’aide d’une écumoire et réserver les sur une feuille de papier sulfurisé
9. Verser le caramel restant dans la casserole sur une autre feuille de papier sulfurisé ou une plaque de silicone qu’on aura pris soin de disposer dans un plat au préalable.
10. Le laisser durcir et le couper le en morceaux.

11. Disposer les éclats de chocolat, les noix de pécan et les brisures de caramel de façon harmonieuse sur le gâteau qu’on aura laissé refroidir au préalable.

Conclusion

Au final on obtient un gâteau au goût subtile et délicat (la prochaine fois nous rajouterons surement une cuillère supplémentaire de mélange 4 épices). La texture est parfaite, le gâteau est fondant à souhait et il le reste dans le temps. Il est tout à fait possible de le déguster avec une boule de glace, un coulis de fruits ou une salade de fruits.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>